AEVIG Thor – Mixer le habillé et le sportif

1 Commentaire
AEVIG Thor – Mixer le habillé et le sportif

4 out of 5 stars (4 / 5)

Aujourd’hui, je vais examiner de plus près une montre à remontage manuel, quelque chose qui était en train de disparaître lentement après la montée des montres mécaniques automatiques. Je vois un retour en force pour tout ce qui est vintage, et même les fabricants de sneakers ont repris des designs plus anciens dans leurs nouvelles collections. Ce n’est pas une exception pour le monde horloger, où des montres plus petites et plus minimalistes font leur grand retour. Malheureusement, les plus grandes marques de montres à la mode en ont profité et vendent des montres à quartz bon marché, emballées dans du marketing célébrités, à des moutons consommateurs sans méfiance.

Si vous aimez les objets vintage avec une touche moderne, continuez à lire cette revue, car nous allons examiner le AEVIG Thor avec le cadran gris brossé.

Premières impressions

L’AEVIG Thor est livré dans une jolie pochette en cuir pliable pour voyager, pouvant accueillir 2 montres, un bracelet supplémentaire et un outil à barre à ressort (l’outil est inclus). Un très bel emballage à mon avis.

Quand j’ai vu cette montre pour la première fois, je n’étais pas sûr de pouvoir parler de montre habillée… Mais sa vraie valeur réside dans cette zone grise entre sport et habillée, où quelque chose à la fois moderne et d’inspiration vintage peut entrer en lumière (comme la Valimor). Le boîtier, le cristal, les index, la trotteuse et le bracelet sont bien habillés, mais les aiguilles des heures et des minutes, la couronne et les autres éléments sont sportifs. Mais dans l’ensemble, elles se marient bien et offrent une montre vraiment unique, mais minimaliste.

La montre semble solide et bien construite, mais est relativement légère. La taille de la montre se situe dans la même zone grise que celle mentionnée plus haut, ce qui la rend parfaite en tant que montre habillée, mais avec la présence d’une montre sportive au poignet. Une montre vraiment cool et polyvalente!


En détail

Le boîtier de la montre

Le boîtier de la Thor est assez simple, avec un mélange de finition polie et brossée et une lunette arrondie simple. Malgré sa simplicité, il se sent bien construit et la finition polie est bien faite. J’aime beaucoup la finition brossée sur le dessus du boîtier, qui s’intègre vraiment dans le look habillé / sportif de la montre.

Le dos du boîtier est transparente et offre une belle vue sur le mouvement à remontage manuel. Comme le mouvement n’a pas de masse oscillante, vous obtenez une vue imprenable sur les différents éléments du mouvement.

Le cristal

Le verre saphir double bombé présente un revêtement antireflet sur la face inférieure et un bord arrondi, comme beaucoup de montres vintage. Il reflète un peu la lumière, mais rien de grave pour une montre dans cette gamme de prix, et le fait qu’il s’agisse d’un cristal très bombée crée un effet intéressant à la lumière du soleil. Un cristal très acceptable pour cette gamme de prix, étant donné que ces types de cristaux de saphir sont plus coûteux à fabriquer que les autres.

Le cadran et les aiguilles

Le cadran présente une finition brossée très subtile qui joue bien avec la lumière du soleil et vous pouvez choisir différentes couleurs et finitions. Le cadran blanc a une texture plus prononcée tandis que les cadrans bleus et noirs sont sans texture, mais brillants. Le bord du cadran se plie vers le bas, ce qui confère à la montre une belle profondeur et un caractère subtil.

Le logo se trouve bien centré sur le cadran et ressort bien grâce à la couleur rouge du fond. Il a de la profondeur et n’est pas bon marché du tout, mais j’ai le sentiment que le texte en dessous est un peu trop proche du logo ou trop grand. Les «17 joyaux» sont un bel hommage aux montres vintage et j’adore la police avec laquelle ils ont écrit «Thor»

Les marqueurs des minutes sont simples et précises et suivent la courbe du bord du cadran, ce qui est renforce la courbure du cadran . Les index des heures sont simples et polis, mais joue très bien avec la lumière et les doubles marqueurs toutes les 3 heures donnent un bon contraste sans faire trop sportif.

AEVIG a choisi d’ajouter de petits points lume sur le cadran, ce qui est un autre élément de zone grise qui donne à cette montre un aspect légèrement plus sportif. La lume fonctionne bien et a une belle apparence dans le noir grâce au cristal bombé en forme de dôme, qui reflète la lumière de manière très satisfaisante.

Les aiguilles de cette montre illustrent parfaitement, à elles seules, le caractère à la fois élégant et sportif de cette montre. La trotteuse (les secondes) est très simple et d’inspiration vintage tandis que les aiguilles des heures et des minutes sont sportives. La pointe tranchante est en partie ce qui les rend sportives, mais c’est surtout à cause des parties manquantes (mains squelettiques) au début des mains. Les aiguilles  crayon, comme on les appelle communément, peuvent être très habillées, mais cette caractéristique leur donne un aspect plus sportif (comme sur de nombreux plongeurs Omega).

La Couronne

La couronne et sans aucun doute l’un des éléments les plus cool de cette montre. Il est assez sportif et propose 2 types de finitions brossées et un logo gravé, ce qui lui confère une belle profondeur.

Il est très important que la couronne d’une montre à remontage manuel ait une bonne prise en main, et celle-ci ne pourrait être meilleure. Tout simplement parfait pour ce genre de montre.

Le bracelet en cuir

Le bracelet en cuir est épais et de très bonne qualité. Il était assez rigide au début, mais une fois plié, il devient plus confortable à porter. Le cuir est robuste avec un look un peu usé et une pointe en diagonale, ce qui est très esthétique pour cette montre. Les trous perforés ajoutés sous le bracelet en cuir méritent également d’être mentionnés, car ils ajoutent une ventilation et le rendent beaucoup plus confortable lorsqu’il fait chaud.

La boucle des sangles est loin d’être une boucle générique et porte le logo AEVIG soudé dessus comme une pièce de monnaie. Super petit détail qui me rappelle les boucles que DUFA utilise sur ses montres (peut-être le même fabricant?).


Qu’est qui aurait pu être mieux

La deuxième sangle

L’AEVIG Thor est livré avec une seconde sangle Perlon, que je n’ai malheureusement pas appréciée. Je ne suis pas fan du look, ce qui est personnel, mais la sangle elle-même n’est pas agréable à porter. En fait, j’ai jeté cette montre sur un bracelet nato bleu / rouge / blanc et, parce qu’elle est légèrement sportive, elle en jette. Le rouge correspond également au rouge du logo sur le cadran, alors peut-être que ce type de bracelet Nato aurait été préférable d’inclure (bien que très abordable à l’achat).

Les points phosphorescents

Je ne critiquerai pas la luminosité ni la durée, car ces facteurs sont tous dans la norme raisonnable pour cette gamme de prix. Mais les 2 points à 12 heures sur ma montre ne sont pas alignés, ce qui est dommage.

Je pense cependant qu’il s’agit d’un incident isolé, car les images sur leur site Web ne montrent pas ce problème, et je suppose que AEVIG est disposée à échanger une montre avec un tel problème sans hésiter. Je ne fais que le signaler, car je suppose (je suppose beaucoup dsl.) que les personnes derrière la marque liront également cet avis.


Le mouvement

Cette montre est alimentée par un mouvement à remontage manuel Myiota 8N33. Je ne ressens pas le besoin d’entrer dans les détails sur Myiota car il existe de nombreuses informations détaillées sur la marque. D’après mon expérience, ils produisent des mouvements robustes et qui fonctionnent bien et je n’ai encore jamais eu de problème avec eux.

Il s’agit toutefois de mon premier mouvement à remontage manuel de Myiota et je suppose que ces mouvements sont construits dans cet esprit (certains mouvements automatiques ont des pièces moin durables sur le mécanisme de remontage manuel). Je mettrai à jour cette revue dans 6 mois ou un an pour voir si le remontage est toujours aussi facile et impeccable que maintenant.

Voici ce qu’en dit AEVIG:

«Une première pour Aevig est le fond transparent qui présente le mouvement manuel à vent Miyota 8N33 détaillé. Le remontage manuel d’une montre satisfait le lien avec la merveille d’une montre mécanique. Environ 40 tours complètent le mouvement pendant au moins 40 heures de réserve. Ne pas trop vent car ce mouvement ne glisse pas comme le font les mouvements à remontage automatique. ”

Une autre marque utilisant ce mouvement a déclaré ceci:

«Pour le Coniston, nous avons décidé d’utiliser à nouveau Miyota, ce qui nous conduit au plus grand frère du mouvement Derwent, le 8N33. Nous avons eu plusieurs de ces mouvements sur notre banc d’essai au cours des 4 derniers mois, nous avons vérifié la fiabilité et la précision pour être absolument certain que c’est le mouvement pour le Coniston – et il s’est brillamment comporté »

Ce mouvement est un mouvement squelettisé qui donne une excellente vue sur le fonctionnement détaillé du mouvement grâce au fond de boîtier ouvert du dos du Thor. Fait intéressant, il est rarement utilisé dans les montres, et jamais avec un cadran squelette. Peut-être que cela devrait être le prochain projet d’AEVIG?


Le prix

Je pense que le prix est juste

Pour 579 Euros (645 USD), vous pouvez commencer à porter cette montre. Compte tenu de tous les éléments de cette montre et du prix moyen du mouvement de 60 USD, vous ne pouvez pas dire qu’elle est trop chère. Mais après avoir fait des recherches en ligne, j’ai trouvé d’autres montres avec le même mouvement, le fond vitrine et une couronne sympa, pour env. 200 euros de moins. Mais ils n’avaient pas le cristal très bombé, seulement un cristal légèrement courbé! J’étais curieux de savoir pourquoi il y avait une telle différence de prix, alors j’ai contacté AEVIG et ils ont répondu avec des arguments convaincants:

Les pièces coûteuses à fabriquer étaient la couronne qui nécessitait au moins trois fois plus d’usinage pour créer la forme par rapport aux couronnes à barres droites à 12 fentes.

Le bracelet est fabriqué à la main en Allemagne à l’aide d’un moule personnalisé pour la forme presque droite et la pointe en diagonale. De plus, les bords du bracelet sont cousuent (les côtés sont pliés), ce qui est beaucoup plus esthétique mais coûte plus cher à fabriquer que des sangles à bord droit et peintes.

La boucle était un article personnalisé et la broche solide est également un détail plus coûteux que tout ce qui est estampé ou gravé.

Ensuite, bien sûr, le verre en saphir très coubé s’ajoute au coût.


Conclusion

L’AEVIG Thor est un mélange parfait d’une montre sportive et habillé! Il a fière allure avec le bracelet en cuir sous le poignet d’une chemise ou avec un bracelet en Nato lorsque vous portez un t-shirt. Si vous êtes une personne qui voit la nécessité de porter une montre habillée, mais qui n’est pas fan du design classique de celles-ci, ne cherchez pas plus loin.

Cette montre n’essaye pas d’être plus que ce qu’elle est, pourtant elle a tout simplement accompli cela. Il ne se sent pas à l’aise dans aucune des deux catégories, mais semble heureux dans l’une ou l’autre, tout comme un certain blogueur français / danois (wink wink).

En ce qui concerne l’émotion que cette montre apporte, je suis entièrement d’accord avec AEVIG. Le remontage manuel du quotidien crée une connexion plus forte et plus intime avec la montre..

1 Commentaire

1 Commentaire

Laissez un commentaire