D1 Milano – Full Metal Italien

Par Frederik Drost
D1 Milano – Full Metal Italien
Ces montres sont définitivement conçues pour les consommateurs grand public, mais en tant que passionné de montres, ce serait un mensonge de dire que je n’aime pas la mienne. Il est confortable, épuré et très amusant à porter avec un costume ou du streetwear classique.







Enfin, j’ai pu mettre la main sur une montre D1 Milano pour que je puisse l’examiner de près et voir si ces montres offrent un bon rapport qualité-prix! D1 Milano existe depuis un certain temps maintenant, surfant sur la vague de la tendance populaire des montres de sport en métal avec des bracelets intégrés. Mais copient-ils simplement des modèles comme les célèbres Royal Oaks et Nautilus, ou proposent-ils quelque chose de nouveau et de différent? Et obtenez-vous une montre de bonne qualité pour votre argent?

Il existe déjà de nombreuses critiques de la D1 Milano, j’ai donc décidé de revoir leur dernier modèle, l’Atlas, leur première montre avec un verre saphir!

Je vous présente le D1 Milano Atlas

Design

Il ne fait aucun doute que D1 Milano s’est inspirée de l’Audemars Piguet Royal Oak et de la Patek Phillipe Nautilus, deux montres très populaires en ce moment (malgré leur prix très élevé). Je dirais que c’est un mélange des deux et que cela lui donne définitivement sa propre personnalité. Voici les 2 montres que j’ai mentionnées pour référence visuelle.

Le boîtier et la couronne sont définitivement inspirés de la Royal Oak, mais avec des côtés légèrement plus incurvés. La forme de la couronne est la même, mais je préfère en fait la couronne D1 Milano avec son bord biseauté plus proéminent et son look épuré sans logo! 

Ils ont également conservé le profil très fin de la Royal Oak, une caractéristique de conception que je vois rarement sur les micro marques de nos jours. Ils ont tendance à être plus épais dans cette gamme de prix.

La lunette est beaucoup plus inspirée du Nautilus, mais plus anguleuse. C’est en fait très différent si l’on prend en compte les «coupes» ou angles à chaque coin, qui pointent vers le centre de la montre. Cela donne à la lunette une belle «symétrie angulaire» puisque les deux angles s’annulent et accentuent vraiment la lunette encore plus que sur le Nautilus.

Le bracelet est ce qui se passerait si la Royal Oak et le bracelet Nautilus avaient un bébé. La construction ressemble beaucoup à Nautilus, mais les bords biseautés plus durs, le look entièrement brossé et le rétrécissement me rappellent davantage le bracelet Royal Oak. Le fermoir papillon sur le D1 Milano est en fait plus discret que sur les 2 modèles dont il a été inspiré, et j’ADORE son apparence!

C’est là que se termine l’inspiration… Le cadran est très bien conçu avec un look très propre et sportif, mais luxueux. Le cadran bleu mat avec des marqueurs de minutes orange et trotteuse orange crée un contraste agréable avec les index angulaires et les aiguilles d’épée polis. Si je ne me trompe pas, le propriétaire de D1 Milano est également fan de la Rolex Milgauss qui a le même genre de contraste orange / bleu / poli sur le cadran

Dans l’ensemble, cette montre parvient à rendre hommage à plusieurs modèles de montres célèbres sans les copier de manière flagrante, et je pense vraiment qu’ils ont réussi à créer une identité unique. Ces éléments de design font-ils partie des raisons du succès de D1 Milano? Peut-être, mais beaucoup de mes amis n’ont jamais entendu parler du Nautilus de la Royal Oak, mais ils trouvent le design très attrayant et satisfaisant.


Qualité

Le boîtier, le cristal et la couronne

Toutes les finitions métalliques de cette montre sont à la hauteur de son gamme de prix, sinon mieux. La finition brossée est plus rugueuse que sur n’importe quelle montre de luxe, mais toutes les lignes sont parallèles et ont presque la même profondeur.

Cette montre a des angles un peu tranchantes, mais il faut s’y attendre car elle n’a probablement pas été polie à la main. Seules les montres haut de gamme ont tendance à avoir ces angles légèrement doux qui semblent toujours nets.

La lunette de la ATLAS est si étroitement attaché au boîtier qu’elle ne ressemble qu’à un seul morceau de métal. Cela peut sembler hors de propos, mais le contraire le rendrait moins cher, en particulier sur ce type de design.

Le fond du boîtier a l’air très cool et est maintenu par des vis pour assurer une résistance à l’eau de 50 mètres. Elle dépasse juste assez pour être cachée lorsqu’elle est portée, et la montre est en effet étonnamment mince, possible par le sacrifice de son étanchéité.

La couronne est très bien usinée et finie, et l’action de dévissage est uniforme, mais toujours un peu granuleuse. J’ai vu bien pire sur les montres de cette gamme de prix, donc c’est très satisfaisant. Je l’ai déjà dit, mais je suis un grand fan de la simple couronne «sans logo»! Il est également intéressant de noter que la fin du vissage permet de toujours aligner la couronne sur le boîtier! C’est très important lorsque vous avez une couronne en forme de hexagone!

Il s’agit de la première montre D1 Milano à nous présenter le cadran à travers un verre saphir, et ils n’ont pas opté pour la solution la moins chère. Le revêtement antireflet fait un assez bon travail pour éviter que ces reflets embêtants ne frappent vos yeux, mais rien d’extraordinaire pour cette gamme de prix.

Le cadran

Tout sur le cadran est bien aligné et l’impression orange est très propre et nette, tout comme l’impression «automatico». «D1 Milano» est imprimé légèrement «plus épais» que le reste, ce qui lui donne un léger volume et de la brillance. Les index et les aiguilles sont bien usinés et polis, et seul un examen très attentif révélera les bords plus ternes qui différencient ces indices de ceux d’une montre 5000 dollars.

L’aiguille des secondes orange est bien faite et j’apprécie vraiment la peinture mate. Avoir une peinture brillante le ferait  ressembler d’avantage à du plastique, ce que, je pense, semble bon marché.

L’ouverture de la date est un peu petite à mon avis, ce qui fait que la date semble forcée dans ce petit carré. Cependant, la date est parfaitement centrée et l’impression est nette.

Le bracelet

Le bracelet en métal est bien usiné et tous les maillons ont le même design cohérent. Il est légèrement bruyant (si tu secoue la montre sur le poignet) et comporte des broches au lieu de vis, mais cela est compensé par le confort et le style du bracelet. Le dessous a de jolis bords arrondis pour éviter tout «pincement» de la peau et des poils.

Le fermoir papillon est un fermoir en métal solide bien fait qui utilise la tension pour rester verrouillé. Je ne suis généralement pas fan de ceux-ci, mais celui-ci me semble solide et me rassure qu’il continuera à fonctionner pendant longtemps. Ne pas avoir de boutons poussoirs est un excellent choix de conception et rend vraiment la montre plus luxueuse et discrète.

Le mouvement

Si vous êtes un passionné de montres, le Seiko SII NH35 n’a pas besoin d’être présenté, mais si vous êtes nouveau dans le jeu, voici le contour: Seiko fabrique des montres et des mouvements maison, certains disent même qu’ils sont les seuls à faire des «vrais» mouvements internes. Ils fabriquent tout, même les cristaux dans leurs mouvements, ce qui leur permet de contrôler chaque partie du processus. Le résultat est un mouvement très abordable, robuste, fiable et facile à entretenir!

Ce n’est pas le mouvement le plus précis, perdant environ 20 à 40 secondes par jour, mais sa lognevité est rarement contesté. Beaucoup de gens préfèrent les mouvements Seiko à Miyota, et j’ai aussi tendance à pencher Seiko, donc je ne pourrais pas être plus heureux!


Prix

Je pense que le prix est juste

Oui, je sais que vous pouvez obtenir des montres avec un verre saphir, un mouvement ETA 2824-2, une lunette en céramique et des indices appliqués pour le même prix (si vous savez où chercher). Cette montre a de nombreux éléments personnalisés, comme le bracelet, la couronne et le boîtier et la finition en métal est relativement bonne. Il possède une glace saphir (enfin), un fermoir solide et discret avec un bon mouvement solide et testé. Dans l’ensemble, je pense qu’il aurait pu être vendu un peu moins cher, mais le propriétaire ne devrait-il pas aussi gagner quelque chose pour son travail acharné?

Quant à la valeur de revente, vous pourriez probablement la revendre à la moitié du prix en bon état. Cependant, je prédis que ce serait facile à vendre car le design est très attrayant!

Conclusion

D1 Milano a fusionné avec succès les éléments de design de 2 montres de luxe très célèbres pour créer une montre unique avec sa propre identité. L’Atlas est l’un de leurs modèles les plus sportifs à ce jour, et peut-être leur montre la plus unique grâce à son cadran coloré. Si vous aimez l’AP Royal Oak ou le Patek Phillipe Nautilus, mais que vous n’avez pas le budget pour eux, c’est D1 Milano qu’il vous fait. Pour être honnête, j’ai presque l’impression de porter les deux à la fois.

Ces montres sont définitivement conçues pour les consommateurs grand public, mais en tant que passionné de montres, ce serait un mensonge de dire que je n’aime pas la mienne. Il est confortable, épuré et très amusant à porter avec un costume ou du streetwear classique.

Laissez un commentaire